Biologie de la chenille processionnaire du chêne

La chenille processionnaire du chêne (Thaumetopoea processionea) est un insecte nuisible qui peut causer des dommages considérables aux chênes et représenter un risque pour la santé humaine et animale. Comprendre la biologie de cette chenille est essentiel pour mieux prévenir et contrôler leurs populations. La chenille processionnaire du chêne est originaire d’Europe et se trouve principalement dans les régions tempérées du continent. Elle tire son nom de son comportement caractéristique de se déplacer en procession, formant des files indiennes de chenilles.

Cycle de vie de la chenille processionnaire du chêne

Le cycle de vie de la chenille processionnaire du chêne peut être divisé en plusieurs étapes clés : l’éclosion des œufs, la phase larvaire, la nymphose et enfin l’émergence de l’adulte.

Tout commence par la ponte des œufs par la femelle adulte. Ces œufs sont déposés en grappes sur les branches et les feuilles des chênes, généralement pendant l’été ou au début de l’automne. Chaque femelle peut pondre plusieurs centaines d’œufs au cours de sa vie. Les œufs sont de petite taille et ont une couleur blanchâtre.

Après une période d’incubation, les œufs éclosent et les larves, communément appelées chenilles processionnaires, en sortent. Les chenilles sont de couleur sombre avec des poils urticants qui leur donnent une apparence velue. Elles passent la majeure partie de leur vie dans les arbres, se nourrissant des feuilles de chêne.

La phase larvaire de la chenille processionnaire du chêne peut durer plusieurs mois, pendant lesquels les chenilles se développent et muent plusieurs fois. Elles se déplacent en groupe et tissent des nids soyeux, généralement situés dans les branches des chênes. Ces nids sont des structures protectrices où les chenilles se regroupent pendant les périodes de repos et de protection.

L’un des comportements les plus caractéristiques de la chenille processionnaire du chêne est sa manière de se déplacer en procession. Les chenilles se suivent en file indienne, se reliant les unes aux autres grâce à des fils de soie, et se déplacent en quête de nouvelles sources de nourriture. Ce comportement de procession leur offre une certaine protection contre les prédateurs et facilite la recherche de nourriture.

Pendant leur phase larvaire, les chenilles processionnaires du chêne se nourrissent intensément des feuilles des chênes. Leur appétit vorace peut entraîner des défoliations sévères des arbres, affaiblissant ainsi leur santé et leur croissance.

À la fin de la phase larvaire, les chenilles processionnaires du chêne se préparent à entrer dans la phase de nymphose. Elles descendent des arbres et s’enfouissent dans le sol ou dans des endroits abrités pour se transformer en chrysalides.

La nymphose est une période de transformation durant laquelle les chenilles se transforment en chrysalides. À l’intérieur de la chrysalide, la métamorphose se produit, donnant naissance à l’adulte. La durée de cette phase varie en fonction des conditions environnementales et peut durer plusieurs semaines ou mois. 

 

Finalement, les adultes émergent des chrysalides sous forme de papillons. Les mâles et les femelles s’accouplent, et les femelles commencent à pondre des œufs pour commencer un nouveau cycle de vie.

Un nuisible dangereux

Il est important de noter que les poils urticants présents sur les chenilles, même après leur transformation en papillons, conservent leur potentiel irritant. Ces poils peuvent provoquer des réactions allergiques chez les humains et les animaux qui entrent en contact avec eux, causant des démangeaisons, des éruptions cutanées, des problèmes respiratoires et d’autres symptômes désagréables.
chenille processionnaire du chêne

Méthode d’éradication de la chenille du chêne

Contrairement à la chenille processionnaire du pin, la pose d’écopièges n’est pas recommandée pour l’éradication de la chenille processionnaire du chêne. Pour cette espèce, une méthode couramment utilisée est la destruction des nids. Lorsque les chenilles processionnaires du chêne tissent leurs nids soyeux, ils peuvent être repérés et localisés sur les branches des chênes. Une approche efficace consiste à retirer manuellement les nids et à les brûler de manière appropriée. Cela doit être fait avec précaution et en respectant les mesures de sécurité, car les poils urticants peuvent être présents même dans les nids vides. Il est recommandé de porter des vêtements de protection appropriés, tels que des gants épais, des masques faciaux et des lunettes de protection, pour éviter tout contact direct avec les chenilles ou leurs poils urticants. Les nids doivent être soigneusement collectés et placés dans des sacs en plastique hermétiquement fermés pour être ensuite brûlés. Il est important de noter que la destruction des nids doit être effectuée par des professionnels compétents et formés, qui disposent de l’équipement adéquat et connaissent les mesures de sécurité nécessaires. Ils peuvent intervenir de manière sécurisée et s’assurer que les nids sont éliminés correctement, minimisant ainsi les risques de propagation des poils urticants et les dommages potentiels. En plus de la destruction des nids, d’autres mesures complémentaires peuvent être prises pour limiter les populations de chenilles processionnaires du chêne. Cela peut inclure la taille et l’élagage des arbres infestés pour réduire les sites de ponte, ainsi que l’utilisation de traitements chimiques spécifiques appliqués par des professionnels qualifiés pour cibler les chenilles dans les stades précoces de leur développement. Il est important de souligner que la lutte contre la chenille processionnaire du chêne nécessite une approche sérieuse et professionnelle, étant donné les risques pour la santé et les dommages potentiels aux arbres. Il est recommandé de faire appel à des entreprises spécialisées dans le contrôle des chenilles processionnaires du chêne pour une intervention efficace et sécurisée.

Un insecte passionnant

La biologie de la chenille processionnaire du chêne est complexe et fascinante. Comprendre les différentes étapes de son cycle de vie est crucial pour mettre en place des stratégies de prévention et de contrôle efficaces. En utilisant des méthodes adaptées, telles que le traitement chimique ciblé, l’utilisation d’écopièges ou l’intervention d’équipes spécialisées, il est possible de réduire les populations de chenilles processionnaires du chêne et de minimiser les risques pour la santé humaine et l’environnement. 

Vous rencontrez un problème de chenille processionnaire du chêne dans votre arbre ? Nos exterminateurs chevronnés interviennent partout dans le Var (83) pour vous débarrasser de ce nuisible. Nous traitons également la chenille processionnaire du pin. Contactez nous rapidement !

 

Contactez votre exterminateur chenille processionnaire du chêne 83 Var

7 + 15 =

Var 83

07 57 90 27 33

contact@traitement-chenille-processionnaire-83.fr